Est-il acceptable de se masturber sans porno ?


Introduction

La masturbation est censée faire partie intégrante de la sexualité humaine. Cependant, lorsque l’on parle de bien-être sexuel, la masturbation se retrouve souvent entourée d’un poids de stigmatisation et d’idées fausses.

Alors que de nombreuses personnes s’adonnent à cet acte naturel, cela devient un sujet de discorde, surtout lorsqu’il est utilisé dans la même phrase que porno !

Mais cela a du sens, surtout si l’on regarde les statistiques.

Selon l’un de ces rapport il a été constaté que 78 % des personnes dans le monde se masturbent fréquemment, tandis que près de 200 000 Américains se retrouvent aux prises avec une dépendance au porno !

Cela ne donne clairement pas une bonne image.

Mais que se passe-t-il si vous vous masturbez sans porno ? Est-ce que se masturber sans porno est acceptable ? Cela peut-il encore être préjudiciable ? Et qu’est-ce qui est pire ?

Eh bien, découvrons la réponse à toutes vos questions dans ce blog.


Est-ce que se masturber sans porno est acceptable ?

se masturber sans porno

La masturbation, encore aujourd’hui, est souvent stigmatisée. La question de savoir si l’on devrait ou non y participer est discutable, la moitié d’entre eux considérant qu’il s’agit d’une pratique problématique, tandis que d’autres ne le trouvent pas.

Cette mentalité divisée conduit à des idées fausses et à la confusion.

Eh bien, la masturbation peut en réalité être une pratique saine et bénéfique dans diverses circonstances. Certaines de ces situations comprennent :

  • servant de libération de la tension sexuelle,
  • contribuant à l’amélioration de l’humeur,
  • lorsqu’il y a une absence d’intimité réelle en raison de facteurs tels qu’une blessure, une maladie ou l’absence d’un partenaire.

Alors, pourquoi la masturbation est-elle considérée comme un problème ?

Honnêtement, la masturbation est considérée comme un problème majeur lorsque la fréquence dépasse les limites modérées, et deuxièmement, lorsqu’elle est souvent utilisée avec pornographie.

L’utilisation compulsive de porno pendant la masturbation entraîne plusieurs conséquences négatives affectant votre santé sociale, mentale et physique.

Par conséquent, on peut dire qu’utiliser son imagination et se livrer à une masturbation sans porno est moins nocif que de se masturber devant du porno.

Explorons maintenant les conséquences de la masturbation avec ou sans porno. Voyons si cela vaut la peine de pratiquer la masturbation sans porno pour la libération sexuelle et la satisfaction sexuelle.


Conséquences de la masturbation avec ou sans porno

Comprenons maintenant les conséquences de la masturbation avec et sans porno :


A. Se masturber sans porno

Eh bien, il existe un certain nombre d’avantages qui incluent la pratique de se masturber sans porno :


1. Réduit la dépendance et améliore votre santé mentale

Comme mentionné ci-dessus, regarder du porno pendant la masturbation crée souvent une boucle de dépendance, assez similaire à d’autres habitudes addictives. Vous avez du mal à vous libérer et à obtenir une libération sexuelle sans utiliser la récompense dont votre cerveau a besoin.

Cependant, se masturber sans porno permet à votre esprit de découvrir la satisfaction à travers les canaux de la créativité et de l’imagination érotique, en évitant les dépendances potentiellement nocives.


2. Réduire l’anxiété et la dépression

Des études suggèrent que réduire votre dépendance à la pornographie peut contribuer à diminuer les niveaux d’anxiété et de dépression. Par conséquent, lorsque vous vous adonnez à la masturbation sans porno, votre esprit a la possibilité de se recalibrer, favorisant ainsi des mécanismes d’adaptation plus sains.


3. Amélioration de la libido et du bien-être émotionnel

meilleur état d'esprit

Ce n’est un secret pour personne que la pornographie véhicule souvent des idées irréalistes et parfois malsaines sur le sexe. Il présente une stimulation visuelle qui dépend d’une représentation éloignée de la réalité. Cependant, certaines statistiques sur la dépendance au porno Montrez que consommer constamment du porno pendant la masturbation développe une conscience de soi qui affecte votre santé émotionnelle et mentale.

En revanche, se masturber sans porno nourrit une compréhension et une appréciation plus profondes de votre propre moi sexuel. En évitant les pressions et les idéaux déformés présentés dans le porno, vous cultivez naturellement un lien sain et riche en émotions avec votre sexualité.

De plus, lorsque vous optez pour vous masturber sans porno, vous développez une perspective plus authentique sur le bien-être sexuel, conduisant à une approche plus fondée et plus saine.


4. Fonctionnement cérébral et créativité améliorés

Choisir l’imagination plutôt que la pornographie pour le plaisir sexuel engage diverses facettes de votre cerveau, ce qui est essentiel à la créativité, à la résolution de problèmes et à la mémoire. Cet exercice mental permet non seulement de garder votre cerveau alerte, mais également d’éviter les pièges potentiels d’une escalade.


5. Connectez-vous avec votre partenaire :

Étonnamment, des études montrent que se masturber sans porno peut conduire à une meilleure libido et une meilleure expérience sexuelle avec votre partenaire. Comprendre les zones de plaisir de votre corps grâce à l’auto-exploration vous permet de guider votre partenaire dans une expérience sexuelle agréable.

C’est comme avoir une carte pour votre propre plaisir. De plus, les fantasmes et désirs partagés explorés lors de moments personnels peuvent renforcer le lien émotionnel entre les partenaires.

Comme vous pouvez le constater, arrêter le porno et emprunter la voie de l’imagination plutôt que de la pornographie contribue à l’amélioration du bien-être mental, sexuel et émotionnel.

N’oubliez pas que c’est un voyage graduel ; soyez patient et gentil avec vous-même tout au long du chemin.


6. Alerte danger : gardez le contrôle.

Eh bien, même si se masturber sans porno présente de nombreux avantages, la modération est la règle d’or.

Ce que je veux dire, c’est que la masturbation sans porno, dans un cas, peut également devenir préjudiciable. De plus, les sexologues suggèrent que, même si la masturbation sans porno montre une amélioration du bien-être sexuel et général ; cependant, cela peut devenir un problème lorsque la frontière entre normal et masturbation chronique flou.

Si vous vous adonnez à la masturbation chronique (seule ou avec du porno), cela entraîne des conséquences négatives telles que l’anxiété, la dépression, une faible productivité, une relation altérée ou un dysfonctionnement sexuel comme la dysfonction érectile.

Par conséquent, n’oubliez pas de contrôler strictement votre habitude et de ne pas la laisser se transformer en contrainte.

arrêter le porno pour toujours


B. Se masturber avec du porno

Comprenons maintenant les conséquences de la masturbation avec du porno :


1. Potentiel de dépendance

Ce que vous supposez, c’est que regarder du porno occasionnel peut rapidement devenir une habitude. Et avant de vous en rendre compte, vous pourriez être aux prises avec une dépendance. En fait, la dépendance au porno est l’une des dépendances les plus courantes de nos jours.

Cependant, vos chances s’intensifient simplement lorsque vous vous adonnez à vous masturber devant du porno. Le potentiel de devenir accro au porno ainsi qu’à la masturbation compulsive est très élevé. Et ces deux dépendances comportementales s’accompagnent de plusieurs effets néfastes.


2. Établir des normes inaccessibles

Avez-vous déjà remarqué que les scènes pornographiques se déroulent d’une manière qui semble trop belle pour être vraie ? Eh bien, c’est parce que c’est le cas. Le porno crée souvent une version du sexe qui est loin de la réalité, créant des attentes irréalistes. Vous pourriez vous retrouver à attendre trop de vos propres relations, ce qui entraînerait une insatisfaction et une diminution de l’intimité réelle. Votre partenaire peut avoir l’impression d’être en concurrence avec des attentes irréalistes, ce qui rend la connexion plus difficile.


3. Problèmes de santé mentale

Il ne s’agit pas seulement de conséquences physiques. Se masturber devant du porno peut entraîner une augmentation de l’anxiété, de la dépression et de la culpabilité. Lorsque ce que vous voyez ne correspond pas à vos croyances ou à vos valeurs, cela peut nuire à votre bien-être mental.


4. Diminution de la libido et du plaisir sexuel

Eh bien, la masturbation devant du porno réduit votre libido et affecte vos performances au lit. Ce qui se passe, c’est que lorsque vous vous masturbez devant du porno, cela entraîne un recâblage dans le cerveau, formant des voies neurologiques qui, à leur tour, conduisent à une dépendance compulsive au porno.

En termes simples, votre cerveau est amené à compter sur la pornographie pour la stimulation visuelle et votre libération sexuelle. Cela vous fait croire que l’aide visuelle est le seul moyen d’atteindre l’excitation et le plaisir personnel. Dans de tels cas, on constate souvent que le toxicomane se désintéresse de la stimulation sexuelle réelle. La dépendance au porno et le fait d’en dépendre pour la masturbation sont également connus pour entraîner une dysfonction érectile induite par le porno et d’autres problèmes sexuels.


Comment se masturber sans porno ?

Vous avez vu les avantages de se masturber sans porno, mais comment se masturber sans pron ? Eh bien, voici comment procéder :


1. Arrêter le porno

Eh bien, la première étape consiste à faire un véritable effort pour surmonter la dépendance au pron.

N’essayez pas d’arrêter le porno d’un seul coup. Arrêter de fumer d’un seul coup peut provoquer des rechutes. Au lieu de cela, allez-y étape par étape, en commençant par passer à la vitesse supérieure pour vous masturber sans porno.

En même temps, n’oubliez pas de vous déplacer avec prudence ; vous ne voulez pas remplacer la dépendance au porno par une dépendance à la masturbation. Il vous suffit de combler le vide avec une indulgence occasionnelle sans porno. Par exemple, si vous regardez actuellement du porno et vous masturbez quatre fois par semaine, vous pouvez réduire à vous masturber seulement quatre fois par semaine sans utiliser de porno – cela signifie un progrès.


2. Créer des limites

Créez un espace sûr sur vos appareils, exempt d’interruptions ou de tentations potentielles. Utilisez une application ou une extension de blocage du porno fiable. Cela bloquera la tentation de votre vie.


3. Soyez attentif

Pratiquez la pleine conscience en prenant de profondes respirations et en vidant votre esprit. C’est un moyen simple mais puissant de vous connecter à vos propres sensations, rendant l’expérience plus authentique et plus agréable.


4. Utilisez votre imagination

Votre esprit est un outil puissant. Engagez votre imagination avec des pensées de fantasmes, d’imagination érotique ou de souvenirs précieux. Laissez votre esprit vagabonder et découvrez comment vos propres pensées peuvent être aussi passionnantes que n’importe quel contenu visuel pour atteindre satisfaction sexuelle saine.


Conclusion

Eh bien, comme vous le savez maintenant, se masturber sans porno, avec une fréquence modérée, est tout à fait acceptable ! En fait, cela peut être très bénéfique. De plus, adopter la masturbation sans porno peut être votre arme pour lutter contre la dépendance au porno. Alors n’hésitez plus, suivez la règle d’or de la modération, explorez et célébrez le langage unique de votre corps !

Sources

What’s your Reaction?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

À propos de BlockerX

BlockerX est une application de blocage de contenu pour adultes pour Android, iOS, ordinateur de bureau et Chrome. En plus de bloquer le contenu pour adultes, BlockerX dispose également d’une solide communauté de 100 000 membres et de cours qui vous aident à résoudre vos problèmes pornographiques, une étape à la fois.

Articles Connexes

À propos de BlockerX

BlockerX est une application de blocage de contenu pour adultes pour Android, iOS, ordinateur de bureau et Chrome. En plus de bloquer le contenu pour adultes, BlockerX dispose également d’une solide communauté de 100 000 membres et de cours qui vous aident à résoudre vos problèmes pornographiques, une étape à la fois.